PROCLAM !!

Intergénérationnel, responsabilité, esprit de prière

Proclam, vu par la Presse

Parus dans Christ Seul, et repris avec autorisation :

CS n° 1029, février 2013, p. 28-29 :

« Proclam’ aussi le week-end ! », Valentin dos Santos
« Les week-ends Proclam’ sont des occasions uniques pour partager des moments forts et enrichissants entre jeunes et moins jeunes motivés et passionnés, rencontrer des personnes, soutenir une Eglise et partager sa foi dans la simplicité avec une population donnée. »

CS n° 1029, février 2013, p. 13 :

Evangélisation et bonne humeur », Emilie Eyer
« Si je vous parle d’un camp d’évangélisation en avril, à Darney, vous me direz que plus de six mois après, ce ne sont plus que de beaux souvenirs… Détrompez-vous ! En effet, par une belle soirée d’avril, nous avions été invités par des habitants de la petite ville au bar, pour boire un verre (bien sûr!), mais surtout pour discuter ! Tout émus des moments que nous venions de passer, nous nous sommes ensuite retrouvés autour d’une table bien garnie. Les dialogues fusaient, mais une phrase a capté l’attention de tout le monde : « Et pourquoi on ne ferait pas un week-end Proclam’ ? »

CS n° 1026, novembre 2012, p. 8 :

Que du bonheur ! », Richard Joselet
« La splendeur absolue du mois d’août 2012 a balayé toute embûche pour le bon déroulement de Proclam. Le soleil de Haute-Provence, vertical, domine au-dessus des têtes auréolées de grâces divines. Rien ne vint donner de l’ombre au message du camp chrétien. »

CS n° 1025, octobre 2012, p. 13 :

« Pro’Station Nice », Valentin Carminati
« Pro’Station Nice : Pro’ comme… Proclam’ ! et Station comme Plagestation ! Retour sur un camp à Nice organisé par Proclam’ et par Jeunesse pour Christ. Il représentait un défi sur plusieurs points : l’unité ou les activités qui pouvaient être différentes de celles de Proclam’ 2011, camp auquel j’avais participé. »

CS n° 1023, juillet 2012, p. 16-17 :

Briller en Lorraine », Valentin dos Santos
« Briller en Lorraine : Pendant les vacances de printemps, Proclam’ a débarqué dans un endroit peu habitué à ce genre d’expérience : l’Eglise de La Vôge, à Darney. Hébergé dans un gîte à 20 km de la ville, restaurés par toutes les dames de l’Eglise, les campeurs sont unanimes : ce camp était génial ! »

CS n° 1004, novembre 2010, p. 8 :

« Lurs : la vision d’Eglise », Daniel et Laurence Dejardin
« Laurence et Daniel Dejardin nous parlent des gens qu’ils côtoient, de l’Eglise qu’ils vivent, de leur vision. »

CS n° 1003, octobre 2010, p. 16-17 :

« Proclam », Rébecca Ramalanjaona
« Pas vraiment facile de trouver les bons mots et de faire le tri dans ma tête pour vous partager ces moments inoubliables…
Proclam’ 2010 ? Un camp d’évangélisation dans les Alpes de Haute-Provence, près de… Ah mince, vous le saviez déjà !
Bon, qu’est-ce que j’ai pu vivre de fort, qui mériterait d’être noté ? »

CS n° 1003, octobre 2010, p. 8 :

« Lurs, contexte historique », Daniel et Laurence Dejardin
« En guise d’ « écho en direct » du camp Proclam’ 2010, voici une présentation, en style oral, pour comprendre le contexte historique dans lequel l’assemblée de Lurs (Alpes de Haute Provence) est située. »

Extrait de « La lettre de l’association Croisements » :

« Du 22 juillet au 2 août 2010 fut l’un des plus beaux événements qui nous ait été permis de vivre.
La colline du prieuré de Ganagobie (Alpes-de-Haute-Provence) a vu jaillir « une source », souriante de l’entrain de 20 jeunes de 17 à 22 ans et de 8 adultes. Nos amis logent au lieu-dit « des Ecoles », à mi-hauteur du flanc de « cette montagne de prières » du notable monastère. Dans ce milieu propice à une activité sereine, aux maisons mitoyennes en pierres sèches, rocailles typiques des Basses-Alpes, nos hôtes ouvrent un nouveau livre. La première page est titrée PROCLAM 10.

Elle est de beaucoup la plus fraîche des pages, rédigée aux chants des cigales, dans les spirales des senteurs de Provence s’élevant vers le bleu d’un ciel chaleureux. Ainsi se polarise un camp espiègle, uni, sérieux et joyeux venu pour le plus du nord-est de la France. Ce voyage de huit cents kilomètres environs vise à faire connaître au bénéfice local du théâtre, des spectacles de rues, des chants, des danses, des sketchs, de la musique. Le contact est facile, les jeunes à l’aise. Ces rencontres artistiques s’avèrent abondantes sur diverses communes avoisinantes. Après la détermination que semblent avoir pris « les Proclameurs » (sic) de continuer chez eux à tisser des liens serrés par internet, des réunions et des weekends de retrouvailles (comme trois jours au nouvel an) – dans la pureté de l’esprit du camp -, nous voilà nous aussi inspirés : nous leur dédions notre première lettre de notre association CROISEMENTS (partenaire de PROCLAM à Lurs « 04 »).

Viennent le temps des épreuves, on rappelle aux ruisseaux de quelles rivières ils viennent, et aux rivières, dans quels fleuves elles se jettent. Celui, toujours rempli d’eau, préparant de nouveaux épis. »